Que de réussites pour un seul homme!

(message publié suite à On peut se dire au revoir plusieurs fois)

Très Cher David,

Pour moi, un médecin, c’est quelqu’un qui utilise ses connaissances et ses compétences pour soigner ou au moins soulager la souffrance de ses semblables. Un grand médecin, c’est quelqu’un qui fait cela avec coeur, compassion et écoute.

Quel formidable médecin vous êtes!

Vous avez réussi, notamment avec les nouvelles technologies de la communication, à soigner, aider, soulager la souffrance de tant de personnes! Et la quantité n’était pas sans la qualité. L’étendue de votre soutien à nous tous n’avait d’égale que la profondeur de vos paroles, de votre message.

Pour moi, un écrivain, c’est quelqu’un qui arrive à transmettre des émotions, des histoires, des messages en les habillant avec les mots justes. Un grand écrivain, c’est quelqu’un qui fait cela en touchant le coeur des hommes, en transmettant un message vrai, basé sur sa propre expérience de la vie.

Quel formidable écrivain vous êtes!

Vous avez réussi, au travers de vos divers livres, à transmettre des conseils, une information riche et précise, des explications du pourquoi (quand c’était possible), vos questionnements mais aussi toute la sagesse de vie que vous avez développée suite aux épreuves qui ont émaillé votre vie. Dans ma bibliothèque, vos livres sont rangés à côté de ceux du Dalai-Lama.

Pour moi, un leader, c’est quelqu’un qui sait entraîner les autres, les convaincre, les encourager, leur donner l’énergie d’aller plus loin. Un grand leader, c’est quelqu’un qui, en plus, les guide sur la voie de la sagesse, du développement personnel, dans leur seul intérêt.

Quel formidable leader vous êtes!

Vous avez réussi à en toucher tellement d’entre nous, à nous motiver à mieux manger, à plus bouger, à prendre mieux soin de nous, à rechercher plus de calme et de sérénité. Vos livres, vos conférences, vos sites internet ont fait bouger tellement de malades, ont fait réfléchir tellement de médecins, de chercheurs et de responsables politiques. Et ce leadership ne vous a pas empêché de vous remettre en question, de douter pour chercher encore plus loin, d’écouter… Quel mouvement vous avez créé chez vos frères les hommes! Quelle communauté vous avez fédérée autour de vous, pour le bien de chacun d’entre ses membres!

Pour moi, un homme, c’est un membre de cette race un peu spéciale sur terre, capable du meilleur comme du pire. Un grand homme, c’est celui qui transcende son humanité pour aimer ses semblables, plus que lui-même, pour respecter le monde qui l’entoure, pour faire partie de ce réseau dont vous parlez qui interconnecte tout à tout.

Quel homme formidable vous êtes!

Vous avez réussi, je crois, à découvrir les choses importantes de la vie, à les partager, à les transmettre. Grâce à vous, nous avons été nombreux – moi compris – à nous approcher un peu plus de la vraie vie, à mieux la vivre (et comme vous, je fais encore tellement d’erreurs!). Vous êtes si présent dans nos vies!

Que de réussites pour un seul homme!

J’ai lu votre livre “Guérir” quand il est sorti en 2003. J’étais tombé dessus par hasard, dans une librairie, en vacances! Le hasard fait bien les choses… J’avais déjà un petit problème avec le stress et il m’a donné le goût de chercher, de comprendre, d’essayer de mieux vivre. J’ai approfondi la cohérence cardiaque, l’EMDR, la méditation,… Puis en 2007, j’ai appris que j’étais atteint d’une leucémie (heureusement facile à contrôler grâce au Glivec). Trois mois après, mon fils Pierre était atteint, à 10 ans, d’un sarcôme d’Ewing avec métastases. Il est aujourd’hui, à 14 ans, en pleine forme, même s’il y a laissé sa jambe. J’ai lu Anti-cancer plusieurs fois, pour vraiment essayer de retirer un maximum de l’incroyable richesse de l’information que vous y avez rassemblée. Je l’ai offert à plusieurs amis touchés par cette fameuse maladie. Certains sont encore là aujourd’hui, d’autres nous ont quittés. Mais tous ont été aidés, soutenus, soulagés par vos écrits. Pierre a aussi lu votre livre (entre deux romans fantastiques – il ne lit que des livres fantastiques, en fait 😉 ). Ainsi que ma femme et nos deux autres enfants (oui, je sais être convaincant quand je veux :-/ ). Vous faites vraiment partie de notre famille!

Et quand j’ai eu la chance (oui, la grande chance) de vous croiser lors d’une dédicace de livres à l’issue d’une de vos conférences, vous vous êtes arrêté une minute pour me parler. J’ai croisé votre regard profond, juste, sincère et tellement humain!

Vous avez beaucoup donné ces dernières années. Peut-être un peu trop, comme vous dites vous même. Mais ne dit-on pas: il n’y a pas de plus beau cadeau que de donner sa vie pour ceux qu’on aime? Et c’est bien ce que vous avez fait ces dernières années.

Vous nous dites “au revoir”, maintenant. C’est trop tôt, comme souvent. Mais plutôt que de mettre beaucoup de jours dans votre vie, vous avez réussi à mettre beaucoup de vie dans vos jours. C’est tellement mieux!

A l’homme de science et à l’homme de coeur: Merci!

Vous allez beaucoup nous manquer.

Au revoir.

Vincent Keunen

Nouveau contrôle OK

La semaine dernière, contrôle pet scan après 4 ans… C’est toujours un peu difficile de gérer l’avant pet scan, puis surtout, les quelques jours entre la fin du contrôle et les résultats (les médecins font au plus vite, mais cela paraît toujours trop long).

Et les résultats sont bons!  Pas de problème, Pierre est toujours en pleine forme! Ouf!

Nous pensons néanmoins beaucoup à nos amis qui n’ont pas notre chance…


Pierre en pleine forme

Vincent

4 ans…

(A ceux qui nous manifestent leur présence)

Merci pour votre petit mot!
C’est bon de se sentir soutenus!
Cela paraît moins lourd quand des amis portent une partie!

Et même si la peur refait parfois surface,
en quatre ans,
nous avons appris à vivre différemment,
mieux,
beaucoup plus dans l’ici et maintenant.

L’urgence d’être bien, heureux…

Merci pour votre présence.