Poème pour Pierre

Un petit poème à toi, Pierre pour que tu t’accordes le droit de soulever de temps en temps le bouchon de la marmite à pression. Tu as beau être notre héros, on t’en demande peut-être un peu trop.

Linette (voisine de Pauline)

Qu’elles coulent en cascade, en rivière;

Qu’elles s’abandonnent à la mer.

Qu’elles s’unissent à tous nos frères

en faisant le tour de la terre.

Qu’elles irriguent nos champs de fleurs,

lorsque doucement l’enfant pleure.

Qu’elles dévalent comme un torrent

au chagrin de l’adolescent.

Qu’elles déferlent les larmes de joie;

leurs vagues écument à travers toi.

Ta longue lutte et ta victoire,

tu la devras surtout à toi.

Elles sont toutes différentes des nôtres;

elle est SIENNE, la larme de l’autre

Linette pwet pwet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s