De: famille Crahay

Cher Pierre,

Nous n’avons pas déjà eu l’honneur de te connaitre vraiment, mais nous avons entendu parler de toi par Robin, ton grand frère. Aussi nous tenons à te féliciter pour ton grand courage face à l’injuste maladie qui t’accable, et nous te souhaitons tous nos meilleurs voeux de guérison en 2008. Bien que les circonstances soient difficiles, nous te souhaitons un Joyeux Noël ainsi qu’à Robin, à ta soeur et à tes parents.

François-Xavier et sa famille.

De: d’Odémont

Pour Pierre et ses parents,

Merci de nous donner les nouvelles de Pierre que nous attendons avec impatience mais aussi anxiété. Votre sincérité et votre simplicité pour dire les choses comme elles sont, sont très émouvantes et vont droit au coeur. Quelle évolution déjà et quelle force de caractère chez votre petit bonhomme.

Je forme un voeu pour que ce NOËL de tous les sacrifices et de toutes les douleurs vous apporte l’espoir d’une vie apaisée, riche de nouvelles valeurs et enluminée par la force et le sourire retrouvés de votre petit Pierre. Il est, comme vous, dans toutes nos pensées.

Pierre et Simone d’Odémont

Trois jours après

Aujourd’hui, dimanche 23. Pierre a relativement bien dormi cette nuit, mais la morphine est indispensable… Comme déjà dit, elle n’est pas injectée en continu, mais Pierre peut l’actionner à volonté. Dès lors, dès que Pierre dort un peu trop longtemps d’affilée, elle cesse de faire de l’effet et il se réveille à cause de la douleur. Quelques petites pressions et la douleur se calme.

La chambre de Pierre a été relookée par Nathalie (quelle petite femme / maman attentionnée, douée, sensible, courageuse, forte…) :

chambre-pour-noel.jpg

Pierre n’a quasi rien mangé depuis 3 jours… La seule chose qu’il avale, ce sont les petites bouteilles d’Actimel. Il me semble pâle et faible. Il s’est cependant bien reposé les derniers jours: il a dormi 31 heures d’affilée depuis vendredi 10:00 jusque samedi 17:00! Hier soir, il a regardé Harry Potter puis a redormi la nuit, avec les quelques réveils dus au manque de morphine.

pierre-dort-31h.jpg

Ce matin, il a voulu un peu sortir de sa chambre. Pour la première fois, il a pu s’asseoir sur une chaise roulante et faire un petit tour dans les couloirs et revoir les autres enfants. Il faut absolument que son moignon soit à l’horizontale dans la chaise pour éviter l’accumulation de sang, ce qui risque de créer un oedème et compliquer la pose de la prothèse.

Il commence à s’habituer à sa demi-jambe: bien qu’assez douloureuse, il sait la bouger et plier le genou…

Vincent

C O U R A G E ! …

C ourage,

O n

U nit

R arement

A utant

G aillard galopant, Garçon gesticulant, Galopin gigotant, Gamin gambadant, Guignol givré, Globe-trotter gymnaste, Gambette gallère, Ganglion gênant, Genou gangrené, Généralement guillotiné, Gâchis glauque, Garrot greffé, Grièvement grimaçant, Globalement gratifiant, Glorieusement grandi, Grandement gâté, (Grands-)parents grandioses, Gentillesse géante, Générosité gigantesque, Guérison garantie, GAGNANT !!! (Et tout ça, sans Gouvernement) …

E xceptionnel !

PS : On se réjouit de pouvoir te rendre visite, et aussi de tester ensemble notre cadeau de Noël (Oops, peut-être déjà trop d’indices) … !

TiFred.

super.gif

rock.gif

mou.jpg

Ca c’est du courage ! :o))  …   :

courage.jpg

on-tm-pipierre.jpg

Statu quo

Depuis hier, 10h, Pierre alterne phases de sommeil, assommé par la morphine et phases de réveil lorsque la douleur revient. Il est groggy et ne peut recevoir de visites pour l’instant… il doit récupérer et cicatriser; dans 2-3 jours, ça ira mieux…

Nathalie

Papys et mamys

En réponse au texte de “Papy Georges”, sur le blog de Jean

Merci, “Papy Georges”, d’inclure dans vos voeux tous les autres petits patients et leur famille. Les grands-parents sont un soutien plus qu’essentiel dans ce combat contre la maladie, tant pour leurs petits-enfants que pour leurs enfants, par leur présence, les services rendus à la maison et auprès des autres enfants, et leur amour immense.

Catherine, fille de “Papy Roger”, discret, mais ô combien toujours présent et à l’écoute, dans toutes les circonstances.

Douleur maitrisée

Ce matin, l’anesthésiste Frédéric Delvoye, appelé par les infirmières, a installé une pompe à morphine via le PAC. L’autre pompe qui injecte un anesthésiant directement dans la jambe (pas de la morphine comme je le croyais) n’a pas la même efficacité. La morphine l’a assez rapidement soulagé. Il peut actionner la pompe lui-même toutes les 5 minutes.

Il s’est enfin détendu et endormi à 10 h ce matin… après 7h difficiles.

Nathalie